Archives de Tag: José Garcia

LE PHARE N° 134

Capture d_écran 2018-06-15 à 20.58.31

Publicités

RADIO PANIK

SL DISCRIMINATIONS AU LOGEMENT 13H RTBF

 

ON DORT DANS LA RUE

ON DORT DANS LA RUE,A MOLENBEEK L’UTILITE PUBLIQUE EN QUESTION
BOURTON,WILLIAM
Page 19
Vendredi 12 avril 1991
On dort dans la rue, à Molenbeek
L’utilité publique en question
Comme dans les Marolles, on va dormir dans la rue, à Molenbeek. A la rue Delaunoy: pour protester contre une série d’expropriations jugées «abusives»…
Tout a commencé en 1987, quand la SA immobilière «Belle Vue» prit contact avec quatre propriétaires, voisins du dépôt brassicole, pour acheter leurs maisons. Les habitants – des personnes âgées, qui habitent là depuis des dizaines d’années – refusèrent de quitter leurs logis. D’autant que les sommes proposées étaient jugées dérisoires.
En mars 1989, la Société de développement régional bruxellois (SDRB) entra en scène et proposa aux habitants de racheter leurs biens, ou de les échanger dans d’autres immeubles. Nouveau refus des habitants.
– Il ne s’agissait que de la valeur «vénale» des bâtisses, explique José Garcia, du syndicat des locataires. Or, tout le monde sait qu’au moment de se reloger, il faut multiplier ces sommes par deux ou trois. Quant aux logements proposés, il étaient totalement délabrés!
Le 28 janvier, la justice de paix de Molenbeek-Saint-Jean accorda une mesure d’expulsion, arguant de «l’utilité publique»…
– Nous ne savons même pas ce que «Belle Vue» veut faire sur ces terrains, grogne José Garcia. Evoquons plutôt «l’utilité économique»!
Jean-Louis Stalport, chef de cabinet de Philippe Moureaux – alors ministre des Affaires bruxelloises – a suivi le dossier. Il réagit.
– Il y a trois ans, j’ai été contacté par les habitants de la rue Delaunoy. Je leur ai promis de leur trouver un autre logement dans le quartier. Pour ce faire, j’ai appelé la SDRB, qui a vraiment fait l’impossible pour les reloger. Dans des logis que nous aurions rénovés à nos frais. Ils n’en ont pas voulu, pas plus que du chèque revu à la hausse. Sans notre intervention, les expulsions auraient déjà eu lieu il y a trois ans!
WILLIAM BOURTON

CNL LILLE 13/10/2017 Journée des Droits des Habitants

 

cnl lille 13102017,syndicat des locataires,huurdersbond,journée des droits des habitants

JDH journée des droits des habitant de la CNL 13:10:2017 2.png