Belga Publié le

Un audit a flingué la gestion interne de la Sisp molenbeekoise…

Le Syndicat des Locataires a demandé mercredi la mise sur pied, par le parlement bruxellois, d’une commission d’enquête parlementaire sur le logement privé et public des classes populaires et l’envoi d’un commissaire spécial de la Société du logement de la Région de Bruxelles-capitale pour prendre durant six mois les commandes de la gestion de la Société Immobilière de Service Public (Sisp) « Le Logement molenbeekois ». Comme lui, le député bruxellois et conseiller communal Défi Michaël Vossaert a demandé le renouvellement sans délai du CA de cette Sisp, normalement prévu en juin prochain. Ce dernier a par ailleurs officiellement déposé une demande d’auditions auprès du président de la commission du Logement du parlement bruxellois.

Il veut que soient entendus un représentant de la société d’audit Ernst&Young, le directeur et le président du CA du Logement Molenbeekois, un représentant de la Société du Logement de la Région Bruxelles-Capitale (SLRB) et le délégué social de la SLRB auprès du « Logement Molenbeekois ». M. Vossaert souhaite également que le CA du Logement Molenbeekois ouvre ses postes à l’ensemble des partis démocratiques de l’opposition via de nouveaux postes d’administrateurs avec voix consultative. L’élu DéFI et l’association représentative des locataires ont formulé leurs demandes dans le contexte des révélations, dans un rapport intermédiaire d’audit, de certains dysfonctionnements dans la gestion du Logement Molenbeekois.

Pour le Syndicat des Locataires, le parlement bruxellois doit ratisser plus large à travers une commission d’enquête parlementaire sur « le logement, tant privé que social, des classes populaires ». A ses yeux, celle-ci aurait pour tâche d’évaluer l’état du logement des classes populaires, de trouver des solutions durables pour rendre les loyers supportables, remettre sur le marché locatif social les 4.500 logements sociaux vides, ou encore accélérer la rénovation et l’isolation thermique des logements.

Le Syndicat des Locataires souhaite également que soit donnée aux locataires la possibilité d’accéder à la propriété via des mesures fiscales, non spéculatives et en gardant la maîtrise du foncier (CLT). Cette commission devrait également comprendre les raisons pour lesquelles les actuels contrôles existants dans le logement social n’ont pas été suffisants au Logement Molenbeekois.