Archives de Tag: politiques

Tout va très bien Madame la locataire

Capture d’écran 2019-05-26 à 11.02.07

Tout va très bien Madame la locataire (José Garcia + Groupe d’Action Musicale)

 La locataire :

-Allô, allô Rudi, quelles nouvelles ?

À l’hôpital depuis quinze jours

Du fond d’mon lit je vous appelle

Que trouverai-je à mon retour ?

Rudi : -Tout va très bien, Madame la locataire,

Tout va très bien, tout va très bien

Mais à dire vrai, je ne peux vous le taire

On déplore un tout petit rien :

Un incident, une bêtise L’indexation de vot’bâtisse

Mais à part ça Madame la locataire

Tout va très bien, tout va très bien !

La locataire : -Allô, allô Guy,

quelles nouvelles ? Mon p’tit taudis est indexé ?

Dites-moi, financier fidèle

Pourquoi je suis encore visée ?

Guy : -Cela n’est rien,

Madame la locataire

Cela n’est rien, tout va très bien

Comme on n’veut rien prendre aux propriétaires

Il faut bien qu’on prenne à quelqu’un !

De quelques euros vous défaire,

Une nutrition plus légère,

Vous f’ra du bien, Madame la locataire

C’est pour vot’bien, tout va très bien !

La locataire : -Allô, allô Didier,

quelles nouvelles ?

Ma p’tite pension s’est effondrée !

Dites-moi ministre modèle Comment cela a pu passer ?

Didier : -Cela n’est rien, Madame la locataire

Cela n’est rien, tout va très bien

Pourtant hélas, au risque de déplaire

On déplore un tout petit rien :

Si vot’revenu flanche, Madame

C’est qu’tous les loyers partent en flammes

Mais à part ça, Madame l’allocataire

Tout va très bien, tout va très bien

La locataire : -Allô, allô Céline, quelles nouvelles ?

Tous nos loyers ont donc flambé !

Expliquez-moi, car je chancelle

Que va-t-il encore m’arriver ?

Céline : -Eh bien voilà, Madame la locataire

Le marché libre étant c’qu’il est,

Les bailleurs qui profitent de vot’misère

Fixent les loyers comme il leur plait !

Tous : -Et malgré nos cris de détresse

Les politiques lèchent les fesses

De ceux qui dans notre région

Sont les détenteurs du pognon

Mais à part ça Madame la locataire

Tout va très bien, tout va très bien !

Publicités

Midis de l’Habitat: Françoise De Smedt

Débat 13:05:2019 Fr DE SMEDT

Le Locamètre est sur les rails.

Le Syndicat des Locataires invite les élus bruxellois à adhérer au Locamètre

LOCAMÈTRE

Philippe Carlot
Publié le mercredi 10 octobre 2018 à 17h39

Le secrétaire général du Syndicat des Locataires, José Garcia, dresse le constat. Malgré la pléthore d’initiatives parlementaires ou gouvernementales, la situation globale du logement ne s’améliore pas en région bruxelloise. Les élus améliorent le sort de certaines catégories de la population mais échouent à trouver des réponses pour l’ensemble des Bruxellois souffrant de loyers trop élevés ou du manque de logements sociaux.
Le syndicat crée le « locamètre »

José Garcia en est convaincu, « si tous les politiques posaient des actes, si minimes soient-ils, en faveur du droit à l’habitat, on pourrait raisonnablement conclure que le droit à l’habitat s’améliorerait dans notre pays. » Le Syndicat des Locataires a donc demandé aux élus locaux et régionaux bruxellois de s’inscrire dans un processus d’évaluation de leur action. Ceux qui accepteront de jouer le jeu et de communiquer les actes concrets qu’ils poseront seront intégrés dans ce que le Syndicat des Locataires a qualifié de « chaudron du locamètre ».

Le syndicat, en retour, donnera de la publicité aux actions des mandataires via un site internet. Une question reste en suspens : comment pondérer les différentes actions en faveur du droit à l’habitat, en fonction de la position de l’élu (commune ou région, majorité ou opposition) ou de la nature de l’acte posé (proposition d’ordonnance ou simple motion, mise à disposition d’un terrain communal pour y développer un projet de logement, etc) pour établir une sorte de palmarès reposant sur des critères équitables? Pour tenter de dégager des critères clairs et objectifs et élaborer une grille d’évaluation, le syndicat a fait appel à deux universitaires. La réflexion est encore en cours.
9 élus seulement

Au stade actuel, seuls neuf mandataires ont choisi d’adhérer au « locamètre ». Compte tenu du nombre d’élus contactés et de la proximité des élections, c’est fort peu. Tous les partis francophones ont joué le jeu à l’exception de DéFI. Mais il n’est pas trop tard pour rallier le camp des défenseurs du droit à l’habitat.

 

Contacts: syndicatdeslocataires@gmail.com